Dans quelles conditions une commune peut-elle exercer son droit de préemption ?

 

Lorsqu’une commune souhaite faire usage de son droit de préemption, peut-elle le faire en pure opportunité ou doit-elle justifier d’un projet particulier ?

 

Cet article est réservé aux abonnés.
Se connecter ou créer un compte pour lire la suite.